Qui suis-je ? Comment devenir la personne que je souhaite être ?

L’impression que l’on a de soi est très importante, vrai ou fausse, cela n’a pas d’importance, seul en avoir conscience compte. Comment mieux se connaitre ?

Comme nous l’avons vu à propos de l’expérience de la tasse de chocolat et plus encore sur le regard de femmes face à leur image dans l’article précédent : comment atteindre ses objectifs

image-dans-le-miroirNous ne nous voyons pas tels que nous sommes, mais tels que l’on pense être. C’est les cas très souvent pour l’image que l’on semble envoyer aux autres, on se trouve gros, maigre, triste, pas intéressant et quelque part on a raison mais la bonne nouvelle c’est que rien n’est figé. Voila pourquoi :
En effet vous êtes trop gros, trop maigre ou pas intéressant.
Vous ne l’êtes peut-être pas autant que vous le pensez ou même pas du tout mais cela n’a pas d’importance car au regard des autres vous vous comportez comme tel.
Si vous vous trouvez pas intéressant, votre cerveau ne vous incitera jamais à faire une remarque, pourtant pertinente, au sein d’une discussion car « vous n’êtes pas intéressante », « vous allez être ridicule », « personne ne va vous écouter » et de ce fait vos silences vont faire de vous une personne peu intéressante, qui n’échange pas, on va s’éloigner de vous.

Si vous étiez intéressant, souriant, affable.
La même scène serait bien différente, vos remarques déclencheraient un dialogue, un échange avec vous, vous pousserait à relancer la discussion… inutile de vous en d’écrire davantage: vous voyez où je veux en venir.sortir-avec-des-amis

Vous êtes à l’image que vous pensez être
Je m’explique, imaginons une soirée avec plein de monde qui discute, un timide évite de prendre la parole, de ce fait ses voisins ne lui parlent pas, se sentant seul il va se rapprocher d’un coin tranquille, à l’écart, certains vont peut-être lui jeter un regard, pas plus, la situation d’isolement va s’empirer et la solution de partir va être la seule qui lui paraîtra le plus envisageable.

L’ expérience inversée
Ce qui est vrai dans un sens l’est également dans l’autre sens, comme nous l’avons vu précédemment avec les étudiants qui se déplaçaient moins vite après avoir vu un reportage sur une maison de retraite, notre attitude dépend de l’impression que l’on ressent de soi et de notre environnement.
À l’inverse, si vous arrivez au bureau un matin et que votre collège vous trouve une mine superbe, vous allez agir comme tel.

Les ondes négatives attirent les ondes négatives.
Comme nous l’avons vu précédemment, notre comportement est fonction de l’état d’esprit dans lequel on se trouve. Reprenons notre timide de tout à l’heure, personne ne lui adresse la parole, il est un peu à l’écart. La petite  voix qui lui disait de ne pas prendre la parole tout à l’heure, va de nouveau lui dire « tu vois personne ne s’intéresse à toi » « tu gênes« d’où l’envie de fuir et la confirmation de sa maladresse. Le moins n’a attiré que du moins

Dans le deuxième cas le fait d’engager la parole va créer un échange, une écoute, un renforcement dans l’image d’une personne intéressante, cela va inciter à continuer dans ce sens, se diriger vers d’autres personnes, faire de nouvelles rencontres et au final passer une bonne soirée et conforter sa confiance en soi. Le positif n’à attiré que du positif

Votre objectif n’est pas forcément en phase avec votre personnalité d’aujourd’hui, nous allons faire en sorte que vous ayez plus confiance en vous dans le prochain chapitre

En résumé: Notre état d’esprit crée l’image que l’on projette
1 : Demandez à vos proches comment ils vous voient
2 : Faites une action telle que demander l’heure à 5 personnes différentes dans la rue.